La tentation de Saint-Antoine (Estonie)

Pu ha tonu kiusanine (Veiko Ounpuu, 2009)
Le dernier film de Veiko Ounpuu, cinéaste estonien chéri des festivals, tourné dans un noir et blanc très chic, s'inspire ouvertement de Bunuel. Les scènes s'enchaînent sans relation immédiate, vaguement surréalistes, ou encore oniriques ou sordides. Il y a une certaine fascination à regarder cet ovni balte qui recèle une bonne dose de dérision sur notre société consumériste. Son précédent film, Sügisball (Bal d'automne) était quand même meilleur.


Note : 6/10


15/03/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres