Un charme frelaté (Je n'ai rien oublié)

Small World, le roman du suisse Martin Suter, est un thriller familial où un Alzheimer fait remonter à la surface des secrets enfouis depuis longtemps. Le livre est gonflé, cinglant et destructeur. Son adaptation par Bruno Chiche, dans Je n'ai rien oublié, est aseptisée, les conflits y sont tempérés par le passage du temps et le suspense y est vite éventé. Malgré cela, il y a une vraie atmosphère dans le film, une parfum de chic bourgeois moisi par les hypocrisies et les mensonges nécessaires pour tenir son rang. Les deux personnages en marge, celui de Depardieu (excellent) et d'Alexandra Maria Lara (superbe), sont les plus choyés par la réalisation, les plus étoffés, quoique gardant une part de leur mystère. Leur alchimie incongrue fait en tous cas tenir le film debout. Le reste de l'interprétation est remarquable, d'autant plus que les rôles sont assez convenus : Arestrup, Fabian, Baye ..., c'est du solide. Alors oui, on l'aurait voulu un peu plus méchant et moins ouaté, ce film. Tel quel, avec ses langueurs et son ambiance suranné, il a le charme frelaté des photos couleur sépia.



03/04/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres