Dialogue post-mortem (Roman de l'au-delà)

Roman de l'au-delà s'apparente-il davantage à une longue nouvelle (135 pages) qu'à un court roman ? On va dire Novella, comme le suggère son titre original, soit l'un et/ou l'autre, et l'on n'en parlera plus. Le récit de Matthias Politycki, auteur plus porté sur la poésie que sur la fiction, se concentre exclusivement sur la relation de couple entre Hinrich et son épouse, Doro, qui vient de décéder, et plus particulièrement sur les agissements du premier. Pour ce faire, Politycki imagine une sorte de dialogue post-mortem entre le vieux professeur et le cadavre de son épouse. Celle-ci a en effet laissé des notes sur un manuscrit abandonné de Hinrich, qu'il découvre en même temps que le lecteur, appréciations qui ne manquent pas de lui faire découvrir une facette inconnue de sa femme et de provoquer sa colère. Roman de l'au-delà se lit d'une traite, emporté que l'on est par le suspense psychologique et par les portraits en constante évolution des deux personnages principaux. L'auteur manie l'ironie sarcastique avec une maestria diabolique, dans un texte quasi scandé, dont certains passages rappellent Zweig ou Thomas Mann. C'est cruel, précis, élégant et d'une efficacité redoutable.



14/03/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres