Isabel Sarli (1935)

Isabel Sarli est née Hilda Isabel Gorrindo Sarli, le 9 juillet 1935, à Concordia, dans la province d'Entre Rios. Modèle, elle gagne le concours de Miss Argentine en 1956 et est alors remarquée par le producteur/réalisateur Armando Bo. Elle va devenir sa femme, sa muse et l'actrice principale de ses films qui marquent l'émergence du cinéma érotique en Argentine. Elle tourne El trueno entre las hojas en 1958 où elle apparaît intégralement nue. Elle devient immédiatement le symbole sexuel de sa génération et conquiert une énorme notoriété dans toute l'Amérique latine et jusqu'au Japon et en Russie. Elle apparait dans une vingtaine de films de son époux, aux titres explicites : Et le démon créa les hommes (réponse au film de Vadim), Luxure tropicale, La déesse impure, La tentation nue, Feu, Nue dans le sable, Extase tropicale etc. Elle fait tout de même une "infidélité" à Armando Bo en tournant Soixante-dix fois sept (1962) pour le plus grand réalisateur argentin de l'époque, Leopoldo Torre Nilsson. A la mort de son pygmalion, en 1981, Isabel Sarli se retire un long moment des écrans. Elle revient au cinéma en 1996, sous la direction de Jorge Polaco et a depuis tourné quatre autres films dont Mis dias con Gloria (2010), avec sa propre fille, Isabelita Sarli. L'été dernier, le Lincoln Center de New York a conscré un festival/hommage avec plusieurs de ses films, représentatifs du "cinéma kitsch" des années 60/70.



01/03/2011
20 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres