La mélancolie du tigre celtique (Pays de cocagne)

Même si Pays de cocagne n'est pas un livre sur le boom économique qu'a connu l'Irlande avant d'être durement touché par la crise, il n'en reste pas moins que les destins individuels décrits dans les 13 nouvelles sont un peu l'écho de cette période charnière (1990-2002) pour un pays qu'on a, un temps, appelé le tigre celtique, et qui en une décennie a sans doute davantage changé qu'en un siècle. L'une des nouvelles de Gerard Donovan, Archéologues, est assez symbolique de ce bouleversement, avec les entrepreneurs de l'autoroute agacés par le retard pris par les chercheurs (un couple qui n'est plus sur la même longueur d'onde). L'Irlande a t-elle perdu son âme ? La question est en filigrane de tous les récits, à travers des individus perclus de nostalgie, déboussolés et souvent trahis, y compris par celui ou celle qui ont partagé leur vie. Plus que Dublin, c'est Galway, symbole d'une Irlande traditionnelle, qui représente cette nouvelle identité un peu floue, cette perte de repères qui invite au désenchantement. J'ai aimé l'enchaînement des histoires, leur tonalité mélancolique et l'écriture de Donovan, très doué pour la psychologie et pour camper avec précision des portraits d'hommes et de femmes à la dérive. Mais je dois dire que je me suis un peu lassé, sur la fin, de ce chant monotone et triste.



23/02/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres