Le réel et le poétique (L'ombre des choses à venir)

Kossi Efoui, écrivain d'origine togolaise, "exilé" depuis de nombreuses années en France, dit "fabriquer du réel par le chemin de la poésie." Au vu de son dernier roman, L'ombre des choses à venir, la formule peut être renversée : de la poésie par le biais du réel. Le livre se présente comme le soliloque d'un jeune homme de 21 ans qui s'apprête à prendre le large, et sans doute quitter son pays, après avoir connu la guerre et la clandestinité. Le pays d'Afrique dans lequel il a grandi n'est jamais précisé, les événements politiques qui l'ont forgé non plus, il n'est question que d'Annexion et de Libération. Homme de théâtre, héritier de la tradition orale de ses ancêtres, Efoui écrit des livres sinueux dans lesquels il est difficile de s'immerger. Un peu trop dans les symboles et le mystère, sans repères auxquels se raccrocher, le roman est difficile d'accès pour le lecteur occidental, qui doit laisser son esprit cartésien au vestiaire, et se laisser envahir par la prose enflammée d'Efoui.



21/02/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres