Suite japonaise (10)

Tomu Uchida, contemporain de Mizoguchi, Ozu et Naruse, commence à être connu en nos contrées, grâce à l'éditeur Wild side. Au vu de seulement deux films, on peut dire sans hésiter qu'il s'agit d'un cinéaste de premier plan dont on a hâte de compléter la filmographie, fort dodue, en particulier à l'époque muette.

Meurtre à Yoshiwara (1962).
Jirozaemon, riche et honnête artisan, cherche une épouse. Mais son extrême laideur fait fuir les femmes. Ses clients à Edo lui arrangent une rencontre, mais en vain. On décide alors de distraire le malheureux à Yoshiwara, le quartier des plaisirs. Là-bas, seule une prostituée de bas étage accepte la compagnie du 'monstre', qui s'en émeut. Elle lui promet même le mariage s'il l'aide à devenir une grande geisha. Jirozaemon se ruine pour elle, avant de réaliser que le tout Yoshiwara s'est moqué de lui.
Grande maîtrise de Uchida dans ce film comique dans un premier temps, littéralement déchaîné dans ses dernières minutes, d'anthologie.

 
Le détroit de la faim (1965).
Dans l'immédiat après-guerre, un prêteur sur gages d'Iwanai (Hokkaido) est assassiné avec toute sa famille. Le même jour, un terrible naufrage a lieu au large de Hakodate, le port que les criminels ont rejoint pour franchir le détroit. Un seul survivra à la traversée ; il rencontrera ensuite Yaé, une prostituée qui couvrira sa fuite. Celle-ci le retrouve fortuitement dix ans plus tard. Mais l'homme, devenu entre-temps industriel respectable, est embarrassé par la réapparition de Yaé, la dernière trace de son passé.
Une double enquête policière guide ce film passionnant malgré sa durée de 3 heures. Parce que le scénario y est diabolique et d'une intelligence constante, parce qu'il y est question du Japon de l'après-guerre et de la misère qui y règne, parce qu'on ne peut s'empêcher de penser au grand Kurosawa (Entre le ciel et l'enfer).






27/08/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres