Un western, un vrai (True Grit)

Vous aimez les westerns, les vrais, où l'on sent physiquement la poussière, la saleté et le goût du sang ? True Grit en est un, et de la plus belle eau (de vie). Et non, ce n'est pas un remake de 100 dollars pour un shérif, film poussif de Hathaway, tout entier destiné à mettre en valeur un John Wayne vieillissant. Le matériau de base est le même, le roman d'un certain Charles Portis, et c'est tout. Sur l'affiche du film des frères Coen, on ne voit que le borgne Jeff Bridges. Sa composition est savoureuse (et quel organe vocal, dommage pour ceux qui ne verront que la VF), mais elle est quasiment éclipsée par celle de la jeune Hailee Steinfeld, dont l'aplomb (dans la tête) est proprement sidérant. Une actrice est née, ce serait bien le diable si on n'entendait pas parler d'elle dans le futur. Quant à Matt Damon, méconnaissable, son jeu, tout en subtilité, complète à merveille la prestation de ces deux petits camarades. Un vrai western donc, classique, à la mise en scène renversante (les pendaisons, la traversée d'une rivière à cheval, les fusillades) avec 20 dernières minutes à couper le souffle. Et la Coen's touch, dans tout ça ? Elle est bien présente, même si moins marquée que d'habitude, dans des dialogues qui claquent comme des fouets, dans le défilé de trognes improbables, dans l'irruption de la violence, sèche et sans concession. Si vous aimez les westerns, courez-y ! Si vous détestez les westerns, raison de plus pour y aller. Ne serait-ce que pour prendre une petite leçon de réalisation.



24/02/2011
13 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres